Picture by u-JU

​Ce jardin est plutôt un bois.

 

Un bois romantique avec ses allées sinueuses, ses murets et ses escaliers de pierres tirées une à une de cette terre « pauvre » de Bretagne…

 

Il y a 40 ans, ce jardin boisé était une lande sauvage et caillouteuse de deux hectares que le propriétaire, Pierre Picart a « jardiné » jour après jour. Patiemment, obstinément, il a adouci

les contours d’une nature rugueuse par l’implantation de feuillus et de plantes de terre de bruyère qui se déploient aujourd’hui pour le plaisir des yeux et des sens. Allées de camélias, d’hortensias, d’azalées et de rhododendrons, chênes d’Amérique, érables, essences rares, etc.

 

Depuis mai 2010, ce jardin singulier accueille les sculptures de Pierre-Yves Burban, inspiré par la sérénité du lieu et heureux de trouver là une manière discrète de partager sa passion. Il entretient les deux hectares de « jardin » après son travail car s’il ne s’appelle pas Cheval (…) il est cependant facteur lui aussi et toujours en activité. Avec son épouse, l’artiste plasticienne Annie Pennanec’h-Burban, ils organisent des actions artistiques et des animations pour faire vivre le jardin : land art, vidéo et photos de Bruno Siame, pique nique avec Patrick Dougherty en 2011, contes, musique, poésie en 2012, peinture et poésie en 2014…

En 2015 une trentaine de sculptures peuple le jardin. Mais le jardin est vivant, il s'accroît sans cesse et Pierre-Yves Burban s'attache à maîtriser son paysage telle une sculpture monumentale... Deux hectares de végétation à contenir sur un terrain accidenté, la tâche est digne de Sisyphe.

​En 2017, un grand nombre de sculptures est en réparation ou restauration après sept ans de pluie et de tempête. Et la réalité du monde du travail rattrape le poète : plus de temps libre pour rêver de nouvelles sculptures et encore moins pour entretenir le jardin. La nature reprend ses droits, les chemins se referment malgré l'intérêt et la curiosité des autochtones - salamandres et coccinelles qui nous saluent chaleureusement pour l'éclairage poétique apporté sur leur habitat. :-) 

Annie et Pierre-Yves Burban - 2019

Jardin Picart